Le 14 février de chaque année, quarante jours après la naissance de Jésus, l’Église apostolique arménienne célèbre la fête de Diarneuntaratch (Chandeleur) ou de la présentation du Christ au temple de Jérusalem et de la purification de la Vierge Marie.

Diarneuntaratch signifie en arménien « aller à la rencontre de Dieu ».

Cette fête est mentionnée dans l’Ancien Testament. Selon la Loi juive, toute mère donnant naissance à un fils devait se rendre au temple pour y porter une offrande, quarante jours après l’accouchement. Ainsi, comme le suggérait la Loi, Joseph et Marie prirent l’Enfant Jésus et l’emmenèrent à Jérusalem. Arrivés au temple, la porte du sanctuaire du côté de l’orient, qui était fermée sur l’ordre de Dieu, s’ouvrit, selon la prophétie d’Ézéchiel (Ézéchiel 44, 1-3). À ce moment, un grand vacarme se produisit dans la ville. Les habitants de Jérusalem se dépêchèrent vers le sanctuaire et virent l’Enfant Jésus avec ses parents. Lorsque ces derniers entrèrent dans le temple, le vieux Siméon se porta à leur rencontre. Il rendit gloire à Dieu, car le Tout Puissant lui avait dit qu’il ne mourrait pas tant qu’il n’aurait pas vu l’Oint du Seigneur. Quand Siméon vit l’Enfant Jésus, il bénit Dieu, remit l’Enfant à sa mère et rendit l’âme dans le sanctuaire même.

Cette Loi de l’Ancien Testament de la présentation au temple des nouveaux-nés reçut ainsi un nouveau souffle et fut conservée chez les chrétiens. Quand un enfant naît dans une famille, quarante jours après sa naissance, ses parents l’emmènent à l’église où le prêtre prie le Seigneur afin de l’avoir toujours sous Sa protection divine.

La veille de la fête de Diarneuntaratch, des bûchers sont allumés dans les cours des églises ainsi que devant les maisons, des processions et des cérémonies de bénédiction champêtre y sont accomplies. Cette coutume remonte à l’époque païenne, quand les personnes, sautant au-dessus des bûchers, voulaient de cette manière écarter de soi toutes les forces du mal. Plus tard, une signification chrétienne, symbolisant la lumière du Christ, fut conférée à cette tradition.

Le jour de la fête de Diarneuntaratch, des cérémonies de bénédiction des nouveaux mariés sont accomplies de même dans les églises.

Cette année aussi, le jour suivant la fête de Diarneuntaratch, le dimanche 15 février, à l’issue de la Sainte Messe, aura lieu la cérémonie de bénédiction des nouveaux mariés.

Allons donc à la rencontre de Dieu car Il est la Lumière du Monde.